Logo hôtel de ville Saint-Gilles
L’industrie
La Déesse du Bocq
Plafond de l’escalier d’honneur

L'hôtel de ville de Saint-Gilles

Ses artistes et leurs œuvres

Dernière actualité

Podcast “Ecoutez-voir l’hôtel de ville de Saint-Gilles”

Saint-Gilles a toujours abrité un grand nombre d’architectes et d’artistes. Elle se devait d’édifier un hôtel de ville qui reflétait les vertus civilisatrices de l’art, de la science et de la morale.

- Charles Picqué
bourgmestre

La collection de l'hôtel de ville de la commune de Saint Gilles

La commune de Saint-Gilles possède une magnifique collection de plusieurs centaines d’œuvres exposées à l’hôtel de ville. La presse a récemment parlé de la (re)découverte d’un tableau de Jacob Jordaens, œuvre importante du début du 17è siècle. Mais l’intérêt de la collection est loin de s’arrêter au maître flamand.

Pour les peintures murales, l’orientation vers le symbolisme et l’art monumental justifie la présence des meilleurs artistes de l’époque, au premier desquels figurent Fernand Khnopff pour le plafond de la salle des mariages, Albert Ciamberlani, Alfred Cluysenaar, Emile Fabry, Omer Dierickx, Eugène Broerman.

Pour les sculptures, le choix s’est également porté sur les meilleurs artistes de leur génération, avec les maîtres, Julien Dillens et Jef Lambeaux, et les élèves talentueux comme Egide Rombaux ou Victor Rousseau, sans oublier un des premiers chefs-d’œuvre d’Auguste Rodin.

Le chef d’œuvre de l’hôtel de ville de Saint-Gilles, c’est l’hôtel de ville lui-même.

L’hôtel de ville de Saint-Gilles, brochure, 2014

1. L’escalier d’Honneur

2. La Salle des Mariages

3. La Salle du Conseil

4. Les Vestibules

5. La Salle de l’Europe

6. La Façade

Que l’hôtel de ville rappelle à tous l’obligation de songer constamment au bien-être général.

Que la haine et la discorde n’en franchissent jamais le seuil !

Que les décisions qui seront prises ici ne soient jamais dictées que par la justice, l’équité, l’amour du peuple.

- Maurice Van Meenen
bourgmestre, le 24 juillet 1904

L’hôtel de ville présente, par le choix des artistes et par la qualité des œuvres, un véritable panorama de l’art belge au début du vingtième siècle.

Bruxelles, ville d’art et d’histoire, n°21